La table d’inversion est un équipement de remise en forme pour les sportifs. Après de longs efforts physiques, les sportifs peuvent souffrir de maux de dos et de douleurs lombaires. L’utilisation de cette table d’inversion permet d’atténuer ces douleurs et d’améliorer la posture. Découvrez dans cet article tous les bienfaits de cet équipement et les critères à prendre en compte pour bien le choisir.

A quoi sert la table d’inversion ?

Ce matériel est de plus en plus plébiscité par les sportifs qui désirent prendre soin d’eux. Il permet de soigner les problèmes de dos, les problèmes lombaires et la hernie discale. Toutes les personnes qui souffrent de douleurs au dos peuvent également utiliser cet appareil. Grâce à la table d’inversion, vous pouvez travailler vos abdominaux, faire un bon étirement du dos tout en soignant les douleurs dorsales. Cet outil ne s’attaque pas uniquement qu’au dos. Il permet de réduire toutes les douleurs musculaires même au niveau des jambes, du cou, etc. La table d’inversion fonctionne un peu comme la barre de traction. D’ailleurs, elle fait partie des formes de thérapie par traction. Par ailleurs, elle permet d’améliorer la posture, de réaligner la colonne vertébrale, de réduire la pression sur le nerf sciatique et sur les organes internes, d’améliorer le mouvement lymphatique, d’augmenter l’oxygène du cerveau, de faire baisser le stress et de relaxer.

Quels critères pour trouver la meilleure table d’inversion ?

Plusieurs points sont à étudier pour bien choisir sa table d’inversion. Parmi eux figurent l’angle d’inversion, le niveau de confort offert et la sécurité de l’utilisateur. L’angle d’inclinaison est le premier critère à évaluer. Il s’agit de la capacité de la table à basculer le corps. Certains modèles permettent de s’incliner jusqu’à 180°. Cette position tête en bas permet de faire circuler le sang et les lymphes de façon optimale. Toutefois, ce n’est pas une caractéristique obligatoire d’une bonne table d’inversion. Il est même plus intéressant d’opter pour une table avec des inclinaisons progressives. Une inclinaison à 150° est suffisante pour bien étirer et soulager la colonne vertébrale. Pour ce qui est du confort d’utilisation, il faut vérifier le rembourrage de l’appareil. Un dossier rembourré avec de la mousse est plus confortable pour le dos, les vertèbres, les lombaires et la nuque lorsque vous êtes allongé dessus. Des modèles innovants sont même dotés d’un système chauffant ou massant pour ajouter la relaxation à l’étirement. Vous devez également tenir compte du système d’attache des chevilles pour assurer un meilleur soutien du corps lorsque celui-ci est inversé. Niveau sécurité, il faut tenir compte de la solidité des accroches aux chevilles et la stabilité de la table. Le cas échéant, vous pouvez vous retrouver balancé dans tous les sens lors de l’étirement. Optez pour un modèle doté d’un verrouillage d’inclinaison comme une sangle ou des charnières qui maintiennent le dossier. Puis, pour se relever facilement, il faut que la table comporte de longues poignées incurvées sur les côtés. Vous pouvez vous appuyer à ces poignées pour vous relever. Enfin, il faut vérifier que le modèle convienne à son utilisateur. Les restrictions d’utilisation concernent généralement la charge maximale supportée par la table. Pour mieux choisir votre équipement, Observatoire Santé vous en parle un peu plus sur les caractéristiques et les points forts de quelques modèles de table d’inversion. Ces informations peuvent vous aider à faire un achat plus éclairé.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *