A force de vouloir atteindre un haut niveau de performance dans le sport, plusieurs sombrent dans l’addiction. Reconnue par l’OMS comme une maladie, la bigorexie ou la sportoolisme est placé au même titre que les autres troubles comportementales pouvant très bien causer l’infarctus, la fracture osseuse, la fatigue générale ou conduire à l’addiction aux produits anabolisants. Alors comment remédier à cette addiction ? Retrouvez ici les étapes essentielles à suivre pour sortir de la bigorexie.

Reconnaître l’addiction

addictionSouvent dans le déni, les addicts renient leur dépendance et ne se rendent pas compte de la gravité de sa situation. Il convient donc à leur entourage et à leur proche d’examiner si une certaine personne présente des symptômes de la bigorexie.
La pratique d’un exercice trop intense dépassant le rythme du normal révèle une addiction au sport. La personne devient accro à a douleur et passe plus de la moitié de son temps à faire du sport, elle devient anorexique ou par contre devient accro aux protéines ou produits anabolisants, elle devient colérique et anxieuse si elle rate des séances. Ces 3 signes sont des indices incontournables de l’addiction au sport. La personne concernée doit accepter sa dépendance et être assez motivé pour sortir rapidement de cette trouble comportementale.

Comprendre les raisons de l’addiction

raisonsSouvent lié à un besoin d’un corps parfait ou à un problème affectif, la bigorexie peut à la fois avoir plusieurs causes. Il importe au concerné de déterminer les raisons qui lui ont encouragé à devenir addict. Il convient de rappeler que l’addiction est relative et individuelle et dépend de chaque cas, ainsi, il s’agit d’un travail sur soi.
Une fois les raisons déterminés, ce que vous devriez faire rapidement c’est d’améliorer l’estime de soi en vous contentant de votre condition physique et de votre vie. Faites une liste de vos qualités, définissez vos priorités et vos objectifs et gardez un regard optimiste sur toutes les situations.

Suivi particulier d’un médecin ou d’un coach sportif

coachLa récidive frappe souvent les addicts, alors pour éviter les rechutes, mieux vaut opter pour un suivi régulier chez un psychologue, ou faire appel un coach sportif à domicile permettant de régulariser la pratique des activités sportives et éviter les excès. Le traitement peut durer de 1 mois à 3 mois selon les moyens et les besoins.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *