Un humain respire instinctivement à la naissance. Ce réflexe inné reste toute sa vie. Cela dit, cette fonction vitale va s’altérer chez beaucoup de personnes. Elles se privent d’oxygène en respirant de la mauvaise manière. Un diaphragme bloqué ou une poussée de stress peut aussi causer un souci. Outre l’angoisse ou la boule au ventre, diverses pathologies sont responsables de la respiration bloquée. Retrouvez ci-après les astuces et les bonnes pratiques pour réapprendre à respirer de manière très naturelle.

Une respiration ventrale profonde permet de mieux se sentir

Une respiration efficace utilise la base du thorax. En effet, les poumons sont plus grands dans cette partie. Les personnes sujettes au stress ou angoissées ont tendance à respirer entre les omoplates. Elles utilisent uniquement le haut de leur organe respiratoire. Cela entraîne une raréfaction de l’oxygène. Lorsque ce gaz manque, l’organisme en pâtit. Le cerveau devient moins performant. Vous ressentez alors la difficulté de vous concentrer. Les sauts d’humeur deviennent quotidiennes. Puis, la relation avec les autres se détériore. Contre ce problème qui peut s’aggraver, vous avez juste à mieux respirer grâce aux conseils des sites comme https://www.debloquer-diaphragme.com/. Il faudra chercher à venir à bout d’un plexus solaire bloqué. Cela peut demander une aide extérieure, éventuellement d’un coach en bien-être. Ce praticien devrait vous inculquer la bonne méthode d’inspirer et expirer. Sachez qu’un diaphragme bloqué par le stress vous empêche de respirer de manière ventrale naturellement. La toute première séance vise à le libérer de la tension accumulée en lui.

Des techniques à mettre en pratique contre le diaphragme bloqué

La méditation apporte divers bienfaits pour l’organisme. Pour les Orientaux, il s’agit d’une manière de faire la connexion entre le corps et l’esprit. Lorsque cet équilibre est rompu, divers troubles en l’occurrence les soucis respiratoires peuvent apparaître. En méditant, vous pouvez vous concentrer uniquement sur votre souffle. Trouvez un moyen d’utiliser la capacité de vos poumons de façon optimale. Les Indiens préconisent la respiration alternée qui utilise une narine après l’autre. Cette technique peut se discuter, mais les scientifiques affirment que cela permet aussi d’apporter l’harmonie entre les deux hémisphères. La kapalabhati est une technique qui consiste à respirer par les narines en rentrant le ventre. En gardant la concentration, vous faites des inspirations et expirations rapides. Cela permet une oxygénation immédiate. La cohérence cardiaque demeure envisageable. Cette astuce permet entre autres de garder le calme en cas de choc émotionnel intense.

Quelques astuces de bien-être contre le stress

L’efficacité du yoga est contestée par les puristes de la respiration ventrale. Cela dit, les postures sont efficaces pour gagner en souplesse. Elles permettent aussi de rester zen pendant des périodes de troubles. Les personnes angoissées ou fortement stressées retrouvent leur calme après des séances de yoga. S’inscrivant dans le même registre, le Tai-Chi et le Qi Gong sont aussi à essayer. Plus connue en Occident, la sophrologie consiste à visualiser les images positives. Sous la bienveillance d’un guide, vous pouvez vous concentrer sur votre respiration. Écoutez le souffle et trouvez un moyen de le rendre encore plus efficace pour l’oxygénation de l’organisme. Apprenez également à vous faire envahir par des ondes positives. Ces émotions aident à se passer des vibrations néfastes.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *